#Européennes2019, pour un vote clair, de gauche et cohérent

Pourquoi et pour qui voter le 26 mai ? Pour une Europe sociale avec un vrai projet mené par des eurodéputés cohérents ! Depuis le 29 avril, mon choix est fait et de nombreux amis me demandent de le rendre public avec les raisons qui le motivent. Alors voici pour quoi et pour qui je vote.

En mai nous fêtons la paix et l’Europe et c’est une douche froide qui risque de s’abattre sur cet idéal le 26 mai avec un raz-de-marée en France d’eurodéputés d’extrême-droite, de néolibéraux et de conservateurs. Ces euro-députés emboîteront le pas à ceux qui, déjà, dans d’autres Etat réduisent chaque jour un peu plus notre Europe à un grand marché économique, prônent la guerre et la fermeture alors que le projet initial plaçait l’humain et l’ouverture à l’autre au cœur des enjeux. Mettre l’homme au centre, voici l’ardente actualité pour voter le 26 mai.

Les libertés doivent progresser avec l’Europe pour les Européens mais aussi pour le reste du monde, à commencer par ceux qui vivent à nos frontières communes et se noient dans la Méditerranée. La liberté de s’exprimer, de travailler, d’étudier, de respirer dans un monde apaisé. Voilà la promesse de l’Europe et nous devons la faire vivre pour nous, nos enfants et les enfants de nos enfants. Et derrière cette promesse, c’est de notre République qu’il s’agit également et très concrètement.

C’est pour cela que je m’étais engagée résolument, comme candidate, dans la liste qui me semblait le mieux rassembler la gauche, malgré de fortes insatisfactions et des manœuvres déjà contestables. Je ne reviens pas sur ce qui a provoqué le départ des Radicaux de gauche, cela a été abondamment commenté. J’ai une pensée pour mes amis militants d’autres partis de gauche, notamment socialistes, dont je connais la sincérité d’engagement et dont je mesure le désarroi pour ce scrutin. Mais, pour cette élection précisément, me concernant, la page est tournée car c’est de l’avenir dont il s’agit.

L’avenir justement passe par un véritable projet européen, social et novateur, porté par des militants authentiquement et sincèrement de gauche. Des candidats qui ne vacilleront pas au premier souffle et ne vendront pas leurs convictions, de gauche, au premier venu.

C’est pourquoi ma voix ira, pour la première fois, au parti communiste qui a su proposer pour ce scrutin un projet social et cohérent, sans dogmatisme économique, avec des solutions claires, des femmes et des hommes aux profils solides et représentatifs de notre République. J’ai écouté les candidats s’exprimer, j’ai relu attentivement leur programme.

C’est une décision qui s’est imposée, en cohérence avec mon histoire militante… la tribune que je signais en début d’année dans l’Humanité en aura, finalement, été un signe précurseur ! Aux Européennes, on vote à la proportionnelle en un seul tour donc pour ses convictions, les miennes sont claires. Reconstruisons la Gauche dès à présent.

J’invite tous ceux qui me lisent à se rendre aux urnes le 26 mai et à voter par conviction, tout aussi clairement.

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s