Le Cadeb

 Le  Cadeb (Collectif d’Associations pour la Défense de l’Environnement dans les Boucles de Seine / Saint-Germain-en-Laye) est essentiel pour notre territoire : il est le lieu d’échanges entre associations, pouvoirs publics et élus sur tous les sujets liés à l’environnement et au développement durable. Il constitue un élément déterminant pour alerter, veiller et proposer dans une approche qui est toujours à la fois technique et argumentée, résolue et constructive.

J’en suis membre, en tant qu’adhérente au comité de mon quartier (La Plaine) et je vous invite à en faire autant. J’y participe également, depuis 2014, en tant que conseillère municipale, l’écologie politique étant un socle de mon engagement.

Je vous invite également à suivre ce collectif sur son site http://www.cadeb.org/ qui est une mine d’informations mais aussi sur sa page FB et son compte tw @78cadeb

2018, AG annuelle

Fidèle au rdv de l’AG annuelle du Cadeb, j’y étais présente dès l’ouverture hier ce qui permet d’entendre les positions prises par le collectif, le sous-Préfet et les maires du territoire… et de les interpeller notamment sur l’échangeur A14 et le projet de territoire. C’est ce que j’ai fait quand le Pt du Cadeb m’a donné la parole juste après les maires de Sartrouville et de Montesson : je suis donc intervenue sur l’échangeur A14 à Montesson pour demander quel est le projet réel car tout semble se mettre en place malgré les dénégations officielles : la nouvelle voie départementale (votée par tous les maires), le financement d’une étude intercommunale sur l’opportunité de cet échangeur (officiellement pour desservir un projet de zone commerciale et ludique à Carrières-sur-Seine), des ronds-points judicieusement déployés etc. Je suis contre ce projet et pour la préservation de la vocation agricole à la plaine. C’est clair et je l’ai répété. Les maires Sartrouville et Montesson ne s’attendaient visiblement pas à une question aussi directe et concrète et se sont déclarés également contre le projet d’échangeur et pour la plaine Des paroles aux actes, nous serons vigilants !

Après la présentation du bilan de l’année, des projets, cinq motions ont été mises au vote (et votées à l’unanimité) :

  • contribution au projet de territoire intercommunal,
  • opposition au projet d’échangeur,
  • protection de la forêt de StGermain,
  • sauvegarde et réouverture au public de la digue de Croissy,
  • relance de la tangentielle nord/tram 11

Une table-ronde était ensuite organisée sur le fameux « projet de territoire intercommunal » avec une présentation effectuée par David Carmier en tant que maire-adjoint de Sartrouville et élu intercommunal : il a livré une vision politiquement orientée de ce document d’orientation lui-même en principe politique mais finalement très technique compte tenu de son indigence. En effet, ce document traduit la conception étriquée du projet en particulier et de l’intercommunalité en général. J’avais marqué mon désaccord avec la méthode utilisée dès mon intervention initiale : aucune concertation ni information des citoyens ni même des élus d’opposition des villes concernées et, surtout, un projet indigent. Vous pouvez retrouver la position de notre groupe « Sartrouville notre avenir » ici  dans une lettre au Pt de l’intercommunalité (restée sans réponse) => https://amaglio-terisse.fr/2017/12/26/projet-de-territoire-lettre-au-president-de-la-casgbs/°. Plusieurs intervenants ont déploré cette situation et l’absence de projet intercommunal, de mutualisation entre les communes. Le Cadeb l’a d’ailleurs abordé dans son dernier magazine et a, en séance, demandé une présentation dans chaque ville. Le collectif a déploré une occasion manquée pour un espace pionnier développement durable et un plan climat air énergie… notre groupe d’opposition @SartrouAvenir ne peut que souscrire !

Au final, une AG avec une assistance nombreuse, des débats nourris comme l’a souligné le Pt @FNEasso IDF et un véritable creuset citoyen, d’expression plurielle (ce qui n’est pas si courant, hélas, sur notre territoire), le tout dans la convivialité.

2017, AG annuelle

Après avoir fêté ses 20 ans en 2016, le Cadeb a tenu le 25 février 2017 son assemblée générale annuelle qui a permis de faire le point sur de nombreux dossiers à fort enjeu pour notre territoire notamment :

  • la liaison douce (piéton et vélo) entre notre territoire et la Défense qui est sujet qui me tien particulièrement à cœur. Il pourrait aboutir puisque, enfin !, les élus de la majorité de droite ont pris conscience de l’intérêt d’un tel projet et le soutiennent. Nous avons une occasion de le voir aboutir dans les prochains mois avec la réalisation du nouveau pont de la Seine dans le cadre du projet Eole (RER E),
  • projet de poursuite de la digue anti-inondations de Sartrouville vers Montesson qui pourrait (enfin !) se réaliser,
  • re-re-relance du projet de tangentielle nord que nous attendons, en vains, depuis 30 ans !
  • projet d’amélioration de la desserte RER A et ligne L3 SNCF compte tenu de la situation très détériorée que rencontrent matin et soir tous les Sartrouvillois empruntant la gare (modification de la grille-horaire, de la desserte des différentes gares et suppression de l’interconnexion à Nanterre-Préfecture),
  • tracé de la ligne nouvelle Paris-Normandie,
  • mais aussi la  protection de la forêt de Saint-Germain-en-Laye.

c5f6rhewuaaeij1c5f6azswmae_3g0