Rentrée 2016 : saturation des maternelles et Espérance Banlieues

Cette rubrique a été créée dans la foulée de l’alerte sur la situation très tendue dans les écoles maternelles de la ville, notamment sur le plateau, pour la rentrée 2016 et je l’actualise compte tenu de l’acuité de ces sujets :

  • la saturation de certaines écoles maternelles de la ville dès la rentrée prochaine malgré nos alertes répétées et faute d’anticipation de la majorité municipale UMP (livrer des logements c’est bien, mais prévoir les équipements publics adaptés c’est mieux et nécessaire) +> Nous avons demandé l’inscription de ce sujet dans les « questions diverses » de différents conseils : réponse laconique « il n’y a pas de problème, c’est un sujet politicien, il y a même des places vacantes » ! Les parents qui sont restés sans nouvelles depuis des mois ont apprécié… nous sommes restés vigilants et nous avons eu raison car nous avons eu la surprise de lire en août 2017 dans la presse locale que le Maire annonçait la création d’un nouveau groupe scolaire ! Au conseil municipal suivant, nous sommes intervenus sur ce thème… silence gêné de la majorité municipale. Nous restons très mobilisés sur ce sujet ;
  • l’arrivée en catimini d’une nouvelle école privée hors contrat (réseau Espérance banlieues) sans concertation ni projet présenté en Conseil municipal +> nous en avons également demandé l’inscription dans les « questions diverses » lors du conseil municipal du 26 mai 2016 : réponse presque aussi laconique du Maire « il n’y a pas de problème, nous ne finançons rien car cela est interdit, mais je soutiens fortement et j’y suis très favorable ».

Traduction : les travaux menés à Poulbot pour accueillir cette école privée ont été totalement pris en charge par la Mairie (alors qu’ils n’étaient pas envisagés et que d’autres priorités existent dans les écoles publiques) car ce centre continuera à accueillir des enfants hors temps scolaire comme centre aéré maternel. CQFD. Et l’école privée hors contrat versera un loyer (combien ?) à la Mairie en vertu d’un bail que nous n’avons pas vu car le Maire a choisi de procéder seul, par délégation du Conseil municipal. Décidément, la démocratie à Sartrouville…