Modification du PLU : quartier par quartier

Vous trouverez ici le détail par quartier, parfois par rue, de toutes les modifications du PLU avec ce qu’elles changent, les conséquences prévisibles et l’avis que j’ai déposé pour chaque modification au commissaire-enquêteur dans le cadre de l’enquête publique.

En photo à agrandir sinon l’intégralité à la suite des photos directement sur cette page.

PLU IAT Zonage 1PLU IAT Zonage 2

Thann / Place Alexandre Dumas / Croix Mallard

a.1 Rue de Thann et Avenue Georges Clémenceau

« Création d’une zone UCpm et de polygones d’implantation du bâti » :

en français courant, il s’agit de créer une zone où seront construits des logements

Le projet est la construction de logements sans que leur nombre ne soit précisé ou que la proportion de logements sociaux ou libres n’apparaisse. Des logements sociaux permettront de reloger les locataires concernés par les démolitions à proximité dans le cadre des opérations de renouvellement urbain. Néanmoins, favoriser la mixité passe par la reconstruction dans d’autres quartiers (ce qui n’apparaît pas dans le PLU).

Ce projet signifie aussi la disparition d’espaces, de réserves foncières pour des équipements publics d’autant plus importants que la future gare sera toute proche. Face à la minéralisation croissante de ce quartier (cf. emplacement des anciennes tours, nouvelle salle de théâtre etc.), il manque d’espace vert.

Enfin, la nouvelle voie créée (cf. a.18) sert visiblement plus à la construction nouvelle qu’à articuler la circulation avec bus, vélo, voitures et les autres parties de ce quartier. Une étude d’urbanisme, si elle a été faite, serait à communiquer en appui de ce projet. En tout état de cause, elle semble nécessaire.

a.18 Rue de Thann et l’avenue Georges Clémenceau

Création d’un emplacement réservé n° 31

en français courant, il s’agit de geler un emplacement pour un usage précis

Cet emplacement serait destiné à la construction d’une voie, en complément de l’opération a.1. (s’y reporter). Elle suscite des questions.

a.4 Place Alexandre Dumas

Modification des polygones d’implantation du bâti

en français courant, il s’agit de modifier cette zone pour en réorganiser l’espace

Le document indique la reconfiguration de la place après l’échec des discussions avec la Poste. Un accès assez différent et plus aéré est proposé, ce qui pourrait être une bonne chose.

Il reste à fluidifier les liaisons, notamment la promenade verte vers la promenade Maxime Gorki sera.

Enfin, dans ce quartier également, la question du stationnement se posera : le parking actuel est très utilisé (Poste, CPAM) et le serait plus encore si la place parvient à devenir un véritable « cœur de vielle ». Le sujet n’est pas traité.

a.17 Croix Mallard

Modification de la limite de zone entre UC et UG

en français courant, il s’agit de modifier cette zone qui a été construite depuis le PLU initial

Il est, là aussi, difficile de comprendre : il s’agirait d’une erreur de zonage mais une « rectification » aboutirait à ancrer une enclave pavillonnaire à côté des champs au milieu d’une zone dédiée aux équipements publics et d’une zone naturelle ?

Gagarine / Maison de la famille / Cimetière

a.2 Avenue du Général de Gaulle (Ilot de Gaulle)

Modification de la limite de zone entre UC et UCpm

en français courant, il s’agit de modifier cette zone qui a été construite depuis le PLU initial

Il s’agit d’une actualisation pour intégrer le fait qu’une des trois parties de cette zone a déjà été bâtie. Sur ce site, dit « grand V », déjà très chargé, sont donc prévues deux nouvelles opérations de construction. Cela pose question au regard des contraintes qui pèsent déjà sur cette zone.

Se pose également la question de la configuration du carrefour Avenue Schuman – Avenue De Gaulle qui est un axe routier majeur mais privilégiant la voiture et le bus : rien n’est prévu sur ces sujets pourtant déterminants.

a.3 Angle de la rue de Picardie et de l’avenue du Général de Gaulle (proche Gagarine)

Création d’une zone UAcpm et d’un polygone d’implantation du bâti (actuellement zones UG et UL)

en français courant, il s’agit de modifier cette zone pour construire autre chose que des pavillons

Le projet est de créer des immeubles de logement collectif et des maisons de ville à l’entrée du parc Gagarine que l’on cherche par ailleurs à ouvrir sur la ville ! La proposition est donc étonnante car elle risque d’enfermer le parc.

Par ailleurs, cet espace permet une continuité entre la piste cyclable et les jardins vers le parc Gagarine : quel avenir pour les aménagements actuels ?

Enfin, il faut s’interroger sur le sort qui est fait à l’emplacement qui était réservé à cet endroit (cf. point a.7) à la construction d’un équipement sportif/de loisirs. En conclusion : on enferme en construisant et on bétonne à la place du vert, des pistes cyclables et des équipements publics…

a.19 Rue de Picardie

Modification de l’emplacement réservé n°7 « équipement sportif et de loisirs » ;

en français courant, il s’agit de supprimer une zone qui a été gelée pour une destination spéciale

Il s’agit de supprimer l’emprise foncière destinée à un équipement sportif/loisirs, en complément de l’opération a.3 (s’y reporter) et c’est très regrettable.

a.9 Angle de la rue Voltaire et du boulevard de Bezons (funérarium)

Ajout de l’intitulé de zone N* sur la zone non nommée du site du funérarium

Un simple oubli qui est rectifié.

a.10 170, boulevard de Bezons

Modification des limites de zone entre N et N* : extension de la zone N* à la parcelle AR 170,

en français courant, il s’agit d’intégrer une toute petite zone naturelle à une autre

Une modification très mineure pour intégrer des buissons au funérarium.

a.23 Cimetière / a.24 Cimetière

Suppression des emplacements réservés n°s6 et 25 pour extension du cimetière

en français courant, il s’agit de supprimer une zone qui a été gelée pour une destination spéciale

Il est difficile de comprendre en quoi une « bonne gestion » du cimetière rendrait inutile la réserve foncière pour une extension.

Ce d’autant plus, que la localisation de cette réserve permettrait d’envisager une autre utilisation publique pour la circulation, notamment pour prolonger la piste cyclable dans le cadre du projet de liaison verte.

La Plaine

a.5 Avenues Jean Jaurès et Jules Rein (Ilot de la Police municipale)

Modification des polygones d’implantation du bâti

en français courant, il s’agit de modifier les implantation au sein de cette zone

Il s’agit là du très controversé projet « Jaurès » : préparé en catimini, mis en œuvre sans concertation, il fait grandement débat. J’étais et suis favorable à la densification du logement au pied de la gare, la création de nouveaux commerces dynamiques et l’utilisation intelligente (dont écologiquement responsable) du parking. Mais ce que le projet est en passe de devenir est assez différente et ne peut pas être cautionné. Je me suis régulièrement exprimée en ces sens dans les différentes séances du conseil municipal (https://amaglio-terisse.fr/projet-jaures-concertation-vous-avez-dit-concertation/).

Les réserves que j’exprimais se confirment :

  • Voierie trop étroite,
  • Sorties de garage face à face,
  • Stationnement très réduit.

Ce dernier point est très critique car les parcs de stationnement publics se réduisent (Pasteur, Lamartine ?) alors que les logements se construisent. La majorité municipale a choisi de réduire les ratio nombre de places/logement (ou commerce) pour ces futurs immeubles. Cela creusera donc mécaniquement le déficit en places de stationnement (cf. b.18).

Il est probable que l’aboutissement de projet a été l’un des grands déclencheurs pour modifier le PLU mais l’on voit mal comment l’ensemble peut fonctionner correctement à ce stade. Je confirme donc et accentue les réserves que je formulais.

L’absence de concertation, de transparence sur la réalité du projet contribuent à la préoccupation ambiante. Il est indispensable que cette opération s’insère dans un projet urbain global intégrant circulations piéton / vélo / bus / voiture (et donc stationnement) pour développer un centre urbain et commerçant attractif.

a.11 Ilot entre la voie ferrée et la rue de l’Ilot

Inscription en zone UG

Un simple oubli qui est rectifié.

a.15 Rue de la République

Adaptation de la zone UAb1 par création d’un secteur avec inscription graphique de hauteur,

en français courant, il s’agit de créer un sous-secteur avec des règles de construction en hauteur particulières

Pour permettre la densification de cette zone, au pied de la gare, l’objectif est de définir des ilôts d’immeubles qui pourront être plus hauts que le reste du quartier (15m) : zone Turgot, Michelet, Liberté mais aussi zone Berthelot Concorde.

Ce projet est satisfaisant : l’emprise foncière concernée pourrait même en être agrandie. Il manque la réservation de circulations douces mais aussi de garage de cycles qui doit être affirmée compte tenu de la saturation de ce quartier et du besoin aisé à constater d’ores et déjà chaque matin visuellement.

Vieux Pays

a.6 Vieux Pays, rue Guy de Maupassant

Modification de la limite de zone entre UCa, UG et UL

en français courant, il s’agit de permettre des constructions d’équipements publics plus denses

Il s’agit de faire évoluer l’école maternelle Lafontaine (trop petite, nous avons souvent alerté en ce sens) et de construire d’autres équipements avec des hauteurs plus élevées que ce qui est possible aujourd’hui. Ceci semble, a priori, positif car il y a un fort besoin de services publics dans ce quartier qui compte une importante population de jeunes (immeubles, collège en face et lycées à deux pas).

A cela s’ajoute une nouvelle voie entre la rue Guy de Maupassant et la rue de l’Eglise et cela pose question au regard des projets sur la rue Zacharie (cf. a.7) et de l’impact global sur la circulation. Le tout s’inscrit dans un quartier assez sensible sur ce sujet, avec des nuisances fortes subies par les riverains, les commerçants.

a.7 Rue Zacharie

Modification de la limite de zone entre UCa et UCb

en français courant, il s’agit de placer tous les immeubles de la zone sous le même régime d’urbanisation

Le projet s’inscrit, tout comme le précédent, dans une reconfiguration du Vieux Pays destiné à remodeler les espaces publics, la circulation. Il est difficile de comprendre ce qui est prévu faute d’informations globales. En revanche, il faut limiter la disparition d’espaces, de réserves pour des équipements publics, pour les jeunes et les familles dans ce quartier qui connaît des fragilités.

a.13 Rue Jean Mermoz

Modification de la limite de zone entre UAc et UG

en français courant, il s’agit de distinguer deux zones dans une rue avec des contraintes d’alignement différentes

Il est difficile de comprendre pourquoi il faut réellement permettre de « désaligner » les futures constructions dans le haut de la rue Mermoz.

a.25 Rue Guy de Maupassant et la rue de l’Eglise

Création d’un emplacement réservé n° 32, d’une largeur de 16 m

en français courant, il s’agit de geler un emplacement pour un usage précis

A relier au projet a.6. (s’y reporter).

Carrefour Berteaux Voie nouvelle

a.8 Berteaux Reims

Modification des limites de zone entre UB, UE et UG

en français courant, il s’agit de donner une orientation très économique à cette zone

Avec la voie nouvelle départementale (dont l’utilité n’est toujours pas avérée par ailleurs), la place carrée qui émerge au carrefour Berteaux va devenir un lieu central d’articulation entre les quartiers, de coexistence entre un trafic local et des voitures qui ne s’arrêteront pas sur la ville. S’il est nécessaire de l’aménager pour ce trafic routier, il est tout aussi indispensable d’y intégrer des circulations douces dans une configuration spécialement dédiée aux piétons et aux vélos. D’autant, que des logements ont été bâtis en nombre et étaient encore prévus.

Le projet accentue la dimension économique du quartier sans mettre ce développement en liaison avec le quartier « Jaurès » (cf. a.5) et au détriment du volet logement afin de « rationaliser » ( ?) le secteur. Aucune analyse ni étude n’est produite à l’appui de cette évolution forte.

Des emplacements étaient initialement réservés dans cette zone pour la politique de l’habitat et ils sont supprimés sans compensation, idem pour une voie liaison qui ne serait plus nécessaire (et un espace de retournement, idem).

a.20 Berteaux

Suppression de l’emplacement réservé n°5a « politique de l’habitat »

en français courant, il s’agit de supprimer une zone qui a été gelée pour une destination spéciale

A relier à l’opération a.8. Le résultat, contestable, est qu’aucun emplacement réservé au logement social n’apparaît en dehors du plateau pour compenser l’abandon de cette réserve foncière. Il est, dans ces conditions, bien difficile de concrétiser les enjeux de mixité sociale.

a.21 Berteaux Voie de liaison

Suppression de l’emplacement réservé n°29 « voie de liaison » ;

en français courant, il s’agit de supprimer une zone qui a été gelée pour une destination spéciale

A relier à l’opération a.8. (s’y reporter), les explications ne sont pas claires (et donc pas convaincantes).

a.22 Berteaux zone de retournement

Suppression de l’emplacement réservé n°30 « zone de retournement »

en français courant, il s’agit de supprimer une zone qui a été gelée pour une destination spéciale

a.26 Rues Mermoz et Molière

Suppression de l’emplacement réservé n°10 « espace vert et sportif »

en français courant, il s’agit de supprimer une zone qui a été gelée pour une destination spéciale

Ce projet n’est pas compréhensible car ce secteur est en tension compte tenu du nombre de jeunes couples avec enfants qui est venu résider à proximité. Une affectation à une école maternelle, un centre de loisirs ou tout autre équipement tourné vers la jeunesse serait d’autant plus utile que ce secteur vient déjà de perdre des locaux associatifs fermés en 2016 par la majorité municipale.

Aucun autre emplacement n’est mis en réserve pour compenser cette suppression. Le classement en UC laisse clairement présager une vente rapide pour un projet immobilier privé.

Union

a.14 Foyer de l’Union, rue Gabriel Péri et rue de Tocqueville

Ajout d’un polygone d’implantation du bâti en zone UC

en français courant, il s’agit de modifier cette zone qui a été construite depuis le PLU initial

Le projet consiste à créer un pôle « séniors » autour du foyer de l’Union avec des services, des logements en accession sociale/propriété, des commerces etc. en saisissant l’opportunité de la démolition du marché de l’Union.

Le projet semble cohérent, localisé de manière optimale au regard du foncier et de l’existant. La seule question porte sur l’éventualité d’implantation de services/équipements publics en complément sur lesquels il n’y a pas de visibilité.

 

Les Sureaux

a.16 Zone des Sureaux, rue d’Estienne d’Orves

Modification de la limite de zone entre zones UE et UIc

en français courant, il s’agit de passer la zone de « développement économique » à « logement »

L’idée est de déspécialiser cette zone au profit de celle des Trembleaux en incitant les entreprises à déménager (après les avoir fait venir…) pour y construire du logement. Processus pas tout à fait limpide et dont les raisons gagneraient à être explicitées.

La Frette

a.12 Rue de la Frette

a.12 Modification des limites de zone entre UC2 et UG

en français courant, il s’agit de modifier cette zone pour y construire davantage

Il s’agit de construire le plus possible de logements jusqu’au bout de la commune, en limite de Cormeilles-en-Parisis. Compte tenu du fort éloignement de cette zone des gares et autres réseaux, ces constructions ne pourront qu’accentuer l’engorgement routier le long de zones naturelles par ailleurs protégées.

Cette orientation est clairement contraire aux prescriptions du SDRIF (notamment).

[1] La numérotation en  « a.x » correspond à celle utilisée dans le projet de modification du PLU.