Budget 2015 : les plus modestes délaissés encore une fois

Janvier-Février 2015

Nous avons voté contre contre un budget 2015 qui délaisse, encore une fois, les plus modestes. Dans un contexte budgétaire difficile, nous pensons que d’autres choix sont possibles : les économies nécessaires ne doivent pas se faire au détriment des plus fragiles. Sans dépasser l’enveloppe budgétaire, nous demandons des actions de proximité et un soutien aux plus vulnérables.

5 M€ supplémentaires pour la Communauté d’agglomération : Sartrouville va largement en bénéficier : quelle en est la traduction dans le budget ? Aucune et nous le regrettons.

Par exemple, la ré-ouverture d’une maison de Santé est une priorité pour nous, loin devant le centre aquatique ou le financement de toute nouvelle association. Ayons une attitude budgétaire responsable en recherchant des financements complémentaires !

Autre exemple, la majorité municipale finance des associations et des mouvements religieux. Nous sommes contre ! Surtout quand elle réduit largement (- 40 %) la subvention de l’association ATRIUM, qui réalise un travail remarquable et indispensable au lien social de nos quartiers. Rappelons qu’ATRIUM a été primée par la Région Ile de France en 2011 et que nous aurions pu espérer que cette subvention régionale se poursuive… pour autant que la Ville de Sartrouville soit elle-même au rendez-vous !

Nous sommes donc très inquiets.

Notre ville vient d’être classée parmi les 200 quartiers prioritaires, l’Etat investit largement pour améliorer les conditions de vie des Sartrouvillois, et pourtant, la majorité municipale suspend ses subventions aux associations qui œuvrent dans les quartiers !

C’est incohérent.

Nous ne demandons pas toujours plus mais mieux. La solidarité est centrale dans notre choix de société, elle n’est pas anecdotique :

  • prise en compte du quotient familial dans les activités proposées par la ville et les tarifs dépendant d’elles,
  • soutien aux associations qui font un travail reconnu et utile,
  • accès au sport pour tous. Nous avons d’ailleurs voté pour cette dernière délibération parce qu’elle a du sens.

Nous ne voterons pas pour des associations opaques, en doublon ou religieuses. Nous ne voterons pas le financement de projets aux dossiers quasi inexistants. Comment se fait-il qu’une association créée le 14 juin reçoive le 26 juin 70 000 € (nous avons voté contre), puis 70 000 € cette semaine ? Et ce, sans bilan et même sans dossier rempli dans les règles.

Nous avons demandé fermement le report de ces sommes sur les associations comme Atrium : la majorité municipale l’a refusé. Dans ces conditions, nous ne votons pas le budget proposé par la majorité municipale, nous ne votons pas non plus le financement des associations sartrouvilloises que le maire propose.

Le budget que nous aurions voté ? Solidarité + développement économique + service public + respect de la laïcité.

Nous proposerons prochainement aux Sartrouvilloises et Sartrouvillois d’en débattre, ayons une démocratie locale vivante