Commissions spécialisées

Nous avons demandé à participer au plus grand nombre possible de commissions spécialisées… nous n’avons pas accédé à toutes et nous regrettons que celles auxquelles nous sommes, en principe, associés se réunissent rarement voire pas du tout (et même sans que nous y soyons conviés !). A force de  souligner cette situation anormale, nous sommes parvenus en 2016 à ce que de nouvelles commissions soient enfin installées (développement économique et santé), puis urbanisme en 2017.

Et en 2017, le 27 juin, deux jours avant un double conseil municipal, nous avons été conviés à deux nouvelles commissions :

  • Social : pour traiter des dispositifs de réussite éducative en zone « politique de la ville ». Des échanges très intéressants, pour découvrir plus en détail les différents outils, le travail formidable des agents. L’évidence aussi du retrait des moyens de droit commun pour accompagner les enfants et leurs familles, les aider à surmonter leurs difficultés : en matière sociale (compétence du Département, dont le Maire est pourtant 1er vice-président) et sanitaire (compétence de la Région). Des choix éminemment politiques,
  • Urbanisme : chaude ambiance pour cette 1ère commission que je réclame depuis des mois et des mois.  Un point relativement précis sur 2017/2016 mais beaucoup d’opacité sur les projets (notamment Jaurès) et cette réponse consternante récurrente « nous n’avons pas à vous communiquer ces informations car la loi n’y oblige pas ». Comment dire… on passe à la démocratie ?

Sinon, depuis 2014, je siège régulièrement dans la commission des finances et dans celle qui traite des services publics locaux (commission que la loi oblige à tenir) et, depuis sa création en 2016, dans celle relative aux commerces et au développement économique local.