Commission des finances

Destinée à discuter du budget de la ville dans toutes ses composantes, cette commission se réunit peu, en articulation avec la présentation des budgets primitifs et rectifiés en Conseil municipale. Il s’agit essentiellement d’échanges techniques, souvent denses et qu’il faut préparer très rapidement (le dossier n’est disponible que quelques jours en amont). Vous trouverez ici les principales remarques sur ces exercices et, si cela est pertinent, le compte rendu de la commission.

Lors du dernier exercice, j’ai enfin eu gain de cause sur la présentation des comptes afin de les rendre plus lisibles : ils sont enfin présentés en rapportant les grandes masses aux différentes activités et thématiques d’intervention. Cela permet de mieux comprendre comment sont fléchées les dépenses. Néanmoins, un grand nombre de ces dépenses sont obligatoires donc ce qui sera important sera l’étape suivante : où vont les budgets que la majorité peut affecter, hors dépenses obligatoires ? C’est là qu’apparaîtront véritablement les choix politiques. J’ai déjà demandé cette prochaine étape et j’espère que nous pourrons prochainement disposer de premières indications.

Pour le moment, j’ai constaté formellement en séance, que la majorité municipale fait voter des budgets d’investissement mais… ne les exécute que mal : 12% pour l’assainissement et 40% pour le budget général. Un vrai sujet pour ceux qui se targuent d’être d’excellents gestionnaires ! C’est une piètre performance, ce que j’ai souligné, et le Maire n’a pu qu’être d’accord.

Juin – Budgets supplémentaires, comptes de gestion et comptes administratifs

3 jours avant le Conseil municipal, il s’agit encore d’échanges techniques destinés à approfondir les questions, les évolutions par rapport aux budgets votés en décembre, de décrypter les choix et orientations de la majorité municipale.

Décembre – Budgets primitifs

3 jours avant le Conseil municipal, il s’agit principalement d’échanges techniques destinés à approfondir les questions qui pourraient susciter des difficultés de compréhension. Il n’est d’ailleurs pas procédé à un vote, celui-ci ayant lieu, comme les débats, lors du Conseil municipal.