Retour rapide sur le Conseil du 5 avril 2018

Ce conseil avait un ordre du jour particulièrement réduit mais nous avons eu droit à de longs développements politiques, notamment sur le budget.

En effet, je me suis étonnée/ nous nous sommes étonnés que le magazine de la ville titre en couverture depuis une semaine « 0% d’augmentation des impôts locaux » alors même que les délibérations n’étaient votées que lors de cette séance ! Mais le Maire estime que tout cela était tellement prévisible qu’il pouvait le publier avant le vote, bien curieuse pratique de la démocratie ! Sur le plan technique, nous avons demandé à avoir un historique des augmentations de ces trois taxes sur une dizaine d’années et nous l’attendons.

Nous avons également voté contre l’échange de terrains entre la Ville et le Logement foncier qui se fait financièrement au détriment du patrimoine de la ville.

Nous avons voté, en revanche, les tarifs du salon des associations tout en relevant que ce salon exclut les associations politiques mais accueille les associations religieuses. C’est un choix politique que nous ne cautionnons pas mais nous avons souhaité soutenir par ce salon l’initiative associative. Nous avons également voté pour la délégation de service public pour la gestion des marchés Debussy et de la Gare. En effet, nous sommes par principe attachés au service public, à l’exploitation en régie directe mais, en l’occurrence, pour ces marchés, le choix d’un délégataire présente plusieurs avantages.

Nous avons interrogé la majorité sur le déploiement de la fibre de manière incidente et le calendrier n’est toujours pas connu.

Nous avons demandé :

  • copie de la convention d’occupation du centre Poulbot par l’école privée hors contrat par l’école Espérance Banlieue,
  • la destination de la parcelle rue Voltaire préemptée et qui pourrait accueillir  le nouveau groupe scolaire,
  • la révision de la sectorisation scolaire qui n’a pas bougé depuis 2004,
  • un point de situation sur le dispositif « cœur de ville » dont c’est notre groupe qui avait souligné l’intérêt… sans obtenir de véritables informations,
  • à aborder le baromètre des villes cyclables: balayé d’un revers de main par le Maire : « je m’en fous ! », estimant que 60 avis de cyclistes sartrouvillois récoltés sur internet ne pèsent pas lourd, il n’a pas souhaité aborder la question du vélo en Conseil.

Plus d’informations et plus de sujets encore ? C’est ici


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s