Visite d’Hélène Geoffroy, Secrétaire d’Etat à la Politique de la Ville, le 6 septembre, quartier des Indes

Mardi 6 septembre 2016, Hélène Geoffroy,  Secrétaire d’Etat à la Politique de la Ville, s’est rendue dans notre ville, quartier des Indes.

A l’écoute des citoyens, représentants d’associations et habitants, la Ministre a pris le temps d’une longue visite et nous l’en remercions car son déplacement a été à la fois un symbole et un message politiques. Cette visite c’est en effet l’engagement concret d’une Ministre de terrain qui n’a éludé aucune question, a écouté avec beaucoup de considération tous les propos et y a répondu. Avec cette visite, c’est un regard positif qui est posé sur les quartiers sartrouvillois bénéficiant des dispositifs « politique de la ville ». Et avec la demande de la Ministre d’une implication réelle des citoyens, ainsi que l’affirmation de son soutien aux associations, c’est aussi une vigilance claire et affirmée qui est portée sur le contenu des projets de renouvellement et de restructuration de ces quartiers.

C’est tout cela qu’il faut voir dans cette visite. Ce fut un plaisir et un honneur particuliers pour nous,  élus d’opposition de la liste « Sartrouville, notre ville », militants, sympathisants de gauche d’accueillir et d’accompagner la Ministre toute la matinée, nombreux.

Cette matinée dense a permis d’aborder de multiples facettes qui font la richesse mais aussi témoignent des difficultés de ce quartier « politique de la ville » :

conseil citoyen dont chaque membre s’est vu remettre un certificat d’appartenance en mains propres par la Ministre ➡ une instance cruciale de dialogue et concertation mise en place par la gauche dans le cadre des projets de renouvellement urbain ANRU,

pépinière à la rencontre de chefs d’entreprises (heureux) installés au cœur des Indes ➡ un projet ANRU qui remet de l’emploi et de la valeur ajoutée économique dans ce quartier,

crèche associative Poisson d’Avril soutenue pour ne pas fermer par les parents, les habitants… et notre groupe d’opposition municipal « Sartrouville, notre ville ➡ la Ministre a dit son soutien à cette crèche qui devrait bientôt pouvoir s’agrandir et équilibrer ses comptes,

–  déambulation sur la place minérale qui a succédé aux tours détruites en 2010 alors que les logements de 95 familles (bâtiment 4, 15-31, rue André-Malraux) seront démolis d’ici 2018  et 1 340 logements dans les 20 prochaines années ➡ les propositions de relogement devront être à la hauteur des enjeux, notamment de mixité sociale et de diversification des logements avec l’arrivée de la future gare Tangentielle (enfin !), comme cela est inscrit dans le contrat de ville

–  éducation nationale et enseignement dans ce quartier avec une halte près du collège Romain Rolland qui concentre des difficultés nombreuses malgré l’énergie des parents et enseignants ➡ la Ministre a d’ores et déjà identifié des leviers qui pourraient financer la rénovation du bâti de ce collège en REP, l’occasion aussi de souligner les difficultés de scolarisation des tout-petits en zone prioritaire,

associations réunies en table ronde pour parler réussites (sportives, notamment) mais aussi pour souligner des financements trop justes pour le soutien scolaire, le sport, l’aide à l’économie ménagère, l’accompagnement des jeunes. Avec également une alerte clairement formulée sur la disparition de nombreuses associations de proximité ces dernières années (notamment Atrium) ainsi que sur les difficultés récurrentes concernant leur hébergement, les maisons de quartier supprimées n’ont pas été remplacées par la Maison des Associations pourtant prévue dans la première rénovation du quartier.

La Ministre a noté l’ensemble et le suivra, elle a d’ailleurs pris les courriers et dossiers que citoyens et associations lui ont directement remis et a chargé les services de l’Etat d’actions particulières en demandant à ce que compte lui soit personnellement rendu.